Nos oliviers et un massif de plantes méditerranéennesNos oliviers et un massif de plantes méditerranéennes L'une de nos restanques d'oliviersL'une de nos restanques d'oliviers Nos oliviersNos oliviers

L'Asphodèle

Maison d'hôtes
de charme
sur les hauts de Gordes

 

Plus de photos et d'infos pour satisfaire votre curiosité

 


Nous avons découvert cette maison le 20 mai 2003 et dés le 24 mars 2005, elle a accueilli ses premiers hôtes.
 

Une maison perchée sur les hauts de Gordes avec ses 12 grands oliviersUne maison perchée sur les hauts de Gordes avec ses 12 grands oliviers
Sur la colline, quelques chênes verts autour de la maisonSur la colline, quelques chênes verts autour de la maison

Née en 1970, c'est grâce au propriétaire précédent qu'elle a acquis, une vingtaine d'années plus tard, de beaux volumes et des rondeurs qui lui ont donné bien plus de charme.

Les chambres avec loggia, Erato et Thalie, devant un jardin plus verdoyantLes chambres avec loggia, Erato et Thalie, devant un jardin plus verdoyant
Les chambres avec loggia, Erato et Thalie, devant un jardin plus verdoyantLes chambres avec loggia, Erato et Thalie, devant un jardin plus verdoyant

En 2004, nous l'avons agrandie pour pouvoir vous accueillir. Et nous avons créé tout autour, au fil des ans, un écrin de verdure.


 

En contrebas de la maison, une garrigue plus ou moins basseEn contrebas de la maison, une garrigue plus ou moins basse
La vue depuis la terrasse, le jour où nous découvrons cette maison La vue depuis la terrasse, le jour où nous découvrons cette maison

Noyée dans la garrigue, elle put petit à petit respirer davantage et acquit pour parure 12 grands oliviers.

A l'emplacement vu ci-dessus, une piscine a été ajoutéeA l'emplacement vu ci-dessus, une piscine a été ajoutée
Entre la piscine et la maison, un nouveau jardinEntre la piscine et la maison, un nouveau jardin

Pour que vous puissiez vous délasser, un écrin de verdure a été aménagé avec, en son centre, en contrebas de la maison, une grande piscine !


 


Un espace presque plat et déjà largement déboisé allait accueillir cette piscine de forme libre à débordement.
 

Le trait rouge que vous apercevez au sol est le tracé de la piscineLe trait rouge que vous apercevez au sol est le tracé de la piscine
Après avoir cassé quelques cailloux, la forme du fond est dessinéeAprès avoir cassé quelques cailloux, la forme du fond est dessinée
Une forme plus complète grâce à une ossature métallique recouverte de canisseUne forme plus complète grâce à une ossature métallique recouverte de canisse
La coque en béton brut nous permet d'imaginer le résultat final La coque en béton brut nous permet d'imaginer le résultat final
Enfin arrive le revêtement définitifEnfin arrive le revêtement définitif
Dés le revêtement définitif posé, le remplissage tant attendu commenceDés le revêtement définitif posé, le remplissage tant attendu commence
Le débordement avec la canisseLe débordement avec la canisse
Le débordement en béton brutLe débordement en béton brut
Le débordement définitifLe débordement définitif
La piscine en 2009La piscine en 2009

La coque brute fût construite pendant l'hiver en 6 semaines.
Après avoir mis en place la margelle de pierre au printemps, ainsi que tous les équipements techniques, la couche finale (teintée et hydrofuge) fut posée fin juin 2004.
La mise en eau débuta aussitôt.

Trois ans après, un chauffage solaire a été ajouté.


 


La maison allait recevoir une extension pour y héberger les 4 chambres avec loggia.
 

La terrasse devant les chambres fut parfois fort encombréeLa terrasse devant les chambres fut parfois fort encombrée
Les cailloux retirés de la colline encombraient un futur jardinLes cailloux retirés de la colline encombraient un futur jardin
Les loggias prennent formeLes loggias prennent forme
Le parement de pierre, si typique à Gordes, est en cours de poseLe parement de pierre, si typique à Gordes, est en cours de pose
Un escalier pour rejoindre cette nouvelle terrasse devant les chambresUn escalier pour rejoindre cette nouvelle terrasse devant les chambres
Le batiment a pris forme, les aménagements intérieurs se poursuiventLe batiment a pris forme, les aménagements intérieurs se poursuivent
Encore 3 mois avant l'ouvertureEncore 3 mois avant l'ouverture
Nos 1ers hôtes découvrirent L'Asphodèle ainsiNos 1ers hôtes découvrirent L'Asphodèle ainsi
L'Asphodèle, 4 ans aprèsL'Asphodèle, 4 ans après


 


Une partie de ce domaine, entre maison et piscine, allait être aménagée.
 

Comment ces 300 m3 de roche allaient pouvoir laisser place à un jardin ?Comment ces 300 m3 de roche allaient pouvoir laisser place à un jardin ?
Et il fallait encore creuser pour les arrivées d'eauEt il fallait encore creuser pour les arrivées d'eau
On commença à déblayer, mais le jardin était loinOn commença à déblayer, mais le jardin était loin
Un jour, de leur lit, les hôtes de Thalie admireraient un autre paysageUn jour, de leur lit, les hôtes de Thalie admireraient un autre paysage
L'accès Est de la piscine se dessinaitL'accès Est de la piscine se dessinait
Comme il n'y avait que du caillou, il fallut apporter de la terreComme il n'y avait que du caillou, il fallut apporter de la terre
Trois muriers-platanes furent ajoutésTrois muriers-platanes furent ajoutés
Des escaliers en pierre furent construits et le jardin se dessinaitDes escaliers en pierre furent construits et le jardin se dessinait
Un jardin naissant accueillait nos 1ers hôtesUn jardin naissant accueillait nos 1ers hôtes


Et au fil des ans, ce domaine devint de moins en moins minéral.
 

L'Asphodèle des chambres aux loggias à la piscineL'Asphodèle des chambres aux loggias à la piscine


 


 


 

Thierry TARQUIS & Christophe NOGUÈS - L'Asphodèle
Lieu-dit Fontanille - Route de Murs - 84220 GORDES
Tel : 33 (0)4 90 72 01 30

Pour nous écrire